Iridologie

« Tels sont les yeux, tel est le corps », Hippocrate.

L'iridologie : qu'est que c'est ?

L’analyse iridologique est une technique utilisée chez certains naturopathes. Elle peut intervenir en début de consultation naturopathique, en complémentarité avec l’analyse morphologique et l’anamnèse effectuées en début de consultation de naturopathie.

En iridologie, l’iris représente le miroir du corps humain. Cet outil étudie l’état de santé globale de la personne ainsi que les prédispositions à certaines pathologies ou dysfonctionnements organiques.

C’est une technique préventive intéressante qui permet de « travailler en amont de la maladie », avant que celle-ci se déclare. Elle analyse en profondeur le métabolisme et le « terrain » de l’individu afin de répondre au mieux à ses besoins.

L’iridologie n’établit pas de diagnostic au sens médical du terme mais un bilan de santé.

Au moyen d’une loupe aplanétique, grossissant 5 ou 6 fois l’image, il s’agit de repérer les forces et les faiblesses de la personne pour ensuite procéder à une analyse détaillée de son organisme.

A l’analyse, s’ajoute des questions que l’on peut poser à l’interlocuteur, en lien avec les signes iriens observés. Cela permet d’orienter l’origine des dysfonctionnements pour ainsi proposer des conseils personnalisés.

Tout comme la réflexologie, il existe une cartographie irienne, qui représente des zones de correspondance avec notre anatomie. Chaque zone définie de l’iris correspond à un système à l’intérieur duquel on retrouve chaque organe correspondant. Chaque couleur d’iris correspond à une tendance métabolique spécifique.

Que peut-on observer dans l'iris ?

  • Des signes (tâches, rayons, arcs de cercle…) inscrits dans une zone reliée à l’organe ou partie du corps correspondant.
  • La densité des fibres correspondant à la vitalité et à l’état du terrain.
  • Des nuances de pigmentation caractérisant certains troubles, prédispositions ou éléments toxiniques.
  • La présence ou non de différents « cercles » correspondant à chacun des systèmes physiologiques.